Comment derrière chaque folle se cache un garçon qui cherche sa place

Le gay au travail

Je ne vous apprendrais rien en vous disant que les gays sont assez peu nombreux dans certains secteurs d’activité professionnels. Je ne vous révèlerais donc rien en vous disant qu’en revanche certaines professions les attirent comme le miel attire les mouches. On a beau être tous différents, il y a quand même certaines caractéristiques qui nous sont à tous communes et qui nous amènent à embrasser certaines carrières professionnelles plutôt que d’autres. Mettons de côté celles où les gays sont sur-représentés et qui ressemblent davantage à un collectif gay qu’à un secteur professionnel lambda pour nous intéresser à celles, bien plus nombreuses, où les gays sont présents mais toujours en petits nombres. Je n’ai pas les outils sociologiques nécessaires pour dresser ici les différents types de gays que l’on peut y rencontrer et je ne me risquerais pas à faire dans le profilage psychologique mais tout de même, beaucoup de ces gays semblent composer avec leur environnement de travail de la même façon : calme, discrétion, sans aller se cacher au fond du placard. Dans certains milieux, on peux parler facilement de son conjoint ou de ses week-ends, dans d’autres, le sous-entendu est de rigueur. Évidemment je mets de côté les endroits où il est absolument hors de question de parler de son homosexualité sous peine de subir la plus primaires des homophobies. D’ailleurs, ce n’est jamais dans ce genre d’endroits que vous vous retrouverez nez à nez avec l’énergumène inimitable dont je vais à présent vous parler : la folle du service.

Définir la folle

Nouveau collègue gay

un nouveau collègue

D’abord, une petite devinette. A peine embauché je me dépêche de faire toutes les allusions possibles sur mon homosexualité à qui veux bien les entendre. Je n’ai pas à faire de coming out puisque en deux ou trois jours, au pire quatre, tout le monde sait ! J’arrive jamais à me rappeler que je suis un garçon et je parle de moi comme d’une fifille. Je suis l’objet des pires vannes limites de mes collègues hétéros et j’en ris avec eux. Si quelqu’un s’adresse à moi avec intelligence, je m’empresse de lui confier une anecdote sur ma passion des sacs à main. Je tends toutes les perches que je peux et j’en invente de nouvelles pour bien rentrer de le rôle du clown gay que personne ne prend au sérieux. Toutes les filles m’adooooooorent. J’incarne tous les clichés. Mon rire fait rire. Tout le monde me connait et je ne perds jamais jamais jamais jamais jamais la moindre occasion de faire comprendre que dans mon couple, le passif, c’est moi ! Je suis…. Je suis… ?

Comprendre la folle

Au départ, la folle du service paraît gentil. Presque naïf. Bien entendu, un tel numéro aura tôt fait de démasquer tous les gays de la boite qui voulaient se la jouer discret. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, il est souvent beaucoup plus futé que l’image hystérique qu’il renvoie. Il comprend l’envie de discrétion des autres. Il comprend aussi qu’avec eux, il pourra être lui même, sans surjouer. Avec le temps, l’amitié se créera mais l’incompréhension persistera. Il aura beau rire au éclats sur commande, jouer les mauvaiiiiises… comme on attend de lui et faire le show quand toute la boite lui hurlera à l’unisson « Vive la Reine » dès qu’il aura trouvé la fève placée délibérément par les gros lourds du service compta dans sa part de galette, l’incompréhension demeurera. Jusqu’à ce moment, au départ complètement incongru où entre deux portes, à la sortie ou dans les transports en commun, la folle de service redeviendra le garçon simple et un peu efféminé qu’il est et que vous aurez appris à connaître. Il commencera pour vous dire en rigolant que c’est chiant pour lui au boulot. Comme il aura confiance en vous il vous révélera que chaque matin en venant, il a la boule au ventre. Il vous regardera franchement et vous confiera que c’est très très dur pour lui d’être étiquetée la tarlouze, d’être le sujet et l’objet de toutes les blagues et bla bla bla, et bla bla bla et sa voix tressaillira… Alors, au lieu de lui dire qu’il l’a peut être bien cherché, au lieu de lui faire la leçon sur comment se comporter pour qu’on vous laisse tranquille, vous vous rendrez compte que malgré vous, vous compatirez. Vous regarderez au fond des yeux de ce plus ou moins jeune homme et toute la réalité de sa condition ouvrira subitement bien grands les vôtres. La folle du service vous fera réaliser à quel point ce n’est jamais facile de se trouver une place dans un milieu d’hétéros. Même pour des garçons comme lui.

chaine you tube : Prends-Moi Gay

Laisser un commentaire